Livraison gratuite sur Liège, BelgiqueJ'en profite !

Vierge extra, quèsaco ?

Beaucoup d’huiles d’olive mentionnent le terme « vierge extra » sur leurs étiquettes. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Encore une technique marketing ou une mention qui a réellement du sens ?

Plusieurs catégories d’huile d’olive

En effet, il existe quatre catégories d’huile d’olive, se classant de la moins bonne à la meilleure :

  • l’huile de grignons d’olive,
  • l’huile d’olive lampante,
  • l’huile d’olive vierge
  • l’huile d’olive vierge extra.

En magasin, nous retrouvons des huiles correspondant aux deux dernières catégories car ce sont celles qui sont les plus commercialisées.

La mention de la catégorie « vierge extra » est très réglementée ; trois critères précis ont été définis (par l’International Olive Council, IOC standard) afin d’éviter toutes confusions lors de l’achat.

Premièrement, une huile d’olive, pour être vierge extra, doit avoir été extraite par des procédés mécaniques à une température maintenue en dessous de 27°C (extraction à froid). Aucun produit chimique ne peut être utilisé pour faciliter l’extraction.

Le deuxième critère concerne la composition chimique de l’huile d’olive. Le taux d’acidité (mesurant le taux d’acide oléique) doit être inférieur à 0,8%, l’indice de peroxyde (désignant la dégradation par oxydation de l’huile) doit être inférieur à 20 meq O2/kg et enfin, la spectrométrie dans l’ultraviolet (évaluant également l’oxydation) doit respecter des valeurs précises (UV K270 < 0,22 et UV K232 < 2,5).

La troisième et dernière condition est celle des propriétés sensorielles. Un panel d’experts en oléologie doit goûter l’huile et détecter la présence de défauts et son caractère fruité (humidité, moisi, vineux…). Une huile d’olive n’est vierge extra que si elle est fruitée et ne présente aucun défaut.

« Vierge extra » ou « extra vierge »

Comme chou vert et vert chou, cela revient au même. Par contre, l’emploi d’un français rigoureux préférera l’option « vierge extra ».

Cette catégorie d’huile d’olive est donc la meilleure dans le classement. En effet, il s’agit de la plus pure puisqu’elle ne subit aucun traitement supplémentaire. Malheureusement, cette catégorie est victime de son succès. Étant la favorite des consommateur·trice·s mais aussi la plus coûteuse à la production, l’huile d’olive vierge extra est souvent exposée à la tricherie. Certaines huiles se retrouvent alors commercialisées, sous l’appellation “vierge extra”, sans pourtant regrouper les 3 critères de qualité (présence de défauts, taux d’acidité plus élevé, présence d’autres huiles végétales, etc.). Le·a consommateur·trice se doit donc d’être vigilant·e avec cette catégorie d’huile. Il ne suffit pas de la voir écrite en toutes lettres sur l’étiquette, les autres informations mentionnées ci-dessus doivent également s’y retrouver afin de témoigner de son authenticité et de vous prouver que vous êtes bien face à une huile d’olive vierge extra.

Contenants disponibles ( 3L et 500ml)


Et Occhiolino, dans quelle catégorie se trouve-t-elle ?

L’huile d’olive Occhiolino est véritablement « vierge extra ». Elle est obtenue grâce à un système de centrifugeuse qui sépare l’huile du reste des olives (l’eau, la pulpe et les noyaux). Des échantillons d’Occhiolino ont été envoyés à des laboratoires et à un jury d’experts en analyse sensorielle afin d’en certifier la qualité.

La récolte 2019 affiche les résultats suivants :

  • Son taux d’acidité s’élève à 0,39%.
  • L’indice de peroxyde affiche une valeur de 13,5 meq O2/kg.
  • L’analyse sensorielle n’a pas détecté de défauts dans l’huile d’olive et confirme son fruité.

Pour une huile d’olive 100% naturelle, ces résultats sont remarquables et Occhiolino n’en est pas peu fière!


Si vous êtes un·e amateur·trice d’huile d’olive ou tout simplement curieux·se de découvrir une huile d’olive vierge extra, goûtez-la et faites-nous savoir ce que vous en pensez.


Commander en ligne